#28 Lou Doillon : « On n’est pas là pour se plaire »

| 0

Lou Doillon m’a toujours fascinée. Par sa musique (ses albums tournent en boucle chez moi depuis des années), ses dessins (j’envisage de m’en faire tatouer un mais ne le dites pas à ma maman svp) et sa personnalité, qui semble être un curieux mélange de plusieurs choses très différentes, voire opposées : 

  • les cultures anglaise et française
  • la modernité folle malgré les goûts vintages
  • un charisme assez intimidant autant qu’un côté enfant sauvage qui porte un pull Donald Duck et fait des blagues tout le temps
  • une exposition médiatique imposée depuis toujours, mais de très régulières périodes d’hibernation en solitaire pour lire, écrire, dessiner

Je suis donc très heureuse d’avoir pu profiter de la sortie de son nouvel EP Look At Me Now pour discuter avec elle de pas mal de choses : 

  • de la censure que les artistes peuvent s’imposer aujourd’hui
  • d’accepter ses failles et d’assumer ses sentiments, même ceux qui sont pas très glamours
  • de la part d’inconscient dans l’art : du fait qu’elle comprend parfois ce qu’elle a voulu dire dans des chansons plusieurs années après les voir écrites
  • de l’importance de vivre pour soi sur scène, de se foutre de ce les autres en pensent
  • des femmes qui lui ont donné envie de faire de la musique : Patti Smith, Catherine Ringer, PJ Harvey, Nina Hagen,…
  • du fait qu’en étant la fille de Jane Birkin et de Jacques Doillon, elle a toujours été dépossédée de sa façon de se voir dans le monde : tout le monde savait qui elle était avant qu’elle-même ne le sache
  • d’insatisfaction permanente
  • D’un chat qui s’appelle Souris

Si vous voulez creuser un peu plus sa discographie, j’avais sorti un épisode de mon ancien podcast Cuistax à son sujet. Il est dispo ICI.

Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.

 

A propos de Lou Doillon

 

A propos de ce podcast

 

Références

  • Le projet Souris Calle de Sophie Calle, pour lequel 40 artistes ont composé une chanson en l’honneur du chat de Sophie Calle (Souris), mort quatre ans plus tôt
  • La chanson de Lou sur Souris
  • Gilles Deleuze et le concept de l’agencement 
  • Fiona Apple Extraordinary Machine 
  • Son morceau Flirt (sur Soliloquy)
  • Les mugs qu’elle a dessinés pour Asiter de Vilate
  • Le groupe Velvet Underground
  • Cat Power
  • Taylor Kirk du groupe Timber Timbre
  • Catherine Ringer
  • PJ Harvey
  • Nina Hagen
  • Fiona Apple Get Gone 
  • Nina SimoneDon’t Explain
  • Patti Smith (et Robert Mapplethorpe)
  • Debbi Harry (chanteuse du groupe Blondie)
  • Son cousin, le poète Anno Birkin
  • L’actrice Léa Seydoux 
  • L’émission Faites Entrez L’accusé (France 2)
  • Le jeu Virtual City
  • Les humoristes Blanche Gardin, Ricky Gervais & Bill Hicks

 

Extraits 

  • ICU
  • Too Much
  • Claim Me
#28 Lou Doillon : « On n’est pas là pour se plaire »
/