S01E14 Fred Jannin

Classé dans : Dan Gagnon Gratuitement | 0

Pour ce quatorzième épisode de Dan Gagnon Gratuitement (2013), Dan s'entretenait avec Fred JanninLe simple fait de lire son CV aurait pu remplir tout le temps de l'interview. La conversation ne pouvant pas couvrir toute la bio de Fred, Dan a fait des choix. Ils ont ensemble parlé de sites de rencontre, de BD et de ses débuts professionnels à la RTBF alors qu'il n'avait que 14 ans. (Entre autres choses.) 

Dan Gagnon Gratuitement. Saison 1, épisode 14. 7 février 2013.
 
Abonnez-vous à Dan Gagnon Gratuitement via :

A propos de Fred Jannin

D’une mère infirmière ( Suzanne Crousse ) et d’un père peintre et publicitaire ( Dany Jannin ) Frédéric Jannin naît le 4 décembre 1956 à Uccle ( Bruxelles, Belgique ) sous le regard attendri de ses trois sœurs, Véronique, Brigitte et Corine. Dès son plus jeune âge, il passe son temps à dessiner comme son papa. Il s’inspire de ses artistes favoris, d’abord Disney, puis Peyo, Franquin, Morris, Roba (l’école de Marcinelle) qu’il retrouve dans Spirou chaque semaine, et aussi plus tard Gotlib, Bretécher, Sempé. En parallèle, il suit des cours de piano et de solfège. A douze ans, il se trouve sur les bancs d’école aux côtés de Thierry Culliford, le fils de Peyo. En 1972, il rencontre Jacques Careuil qui lui propose d’illustrer les titres de séquences de Tempo, une émission de télévision pour les jeunes sur la RTB(f). Il y croise Gilles Verlant, et aussi Dan Lacksman qui l’initie à la magie des synthétiseurs. En 1973, il va à Londres se procurer un synthi AKS et il compose la bande son de quelques courts métrages. Lecteur assidu de la rubrique de Piero Kenroll dans Télémoustique, il lui envoie un petit dessin. Ce dernier lui propose de réaliser l’histoire de Pete Townshend ( des “Who” ) qui paraît en 1975 dans “More” et “En attendant”, tout comme une première série “Rockman”, sur un scénario de Jean-Claude de la Royère.

En 1977, avec son ami Thierry Culliford, il crée Germain et Nous pour le “Trombone Illustré”, le supplément pirate culte de Spirou animé par Yvan Delporte et André Franquin. En même temps, il participe à des dessins animés avec Belvision ( Vroum-Bobo, musique et bruitages de Cubitus), et illustre Les démêlés d’Arnest Ringard et d’Augraphie (en 1978 chez Dupuis sur scénario de Franquin et Delporte), “Didi” (scénario d’Alain de Kuyssche). Il enchaîne ensuite avec Les collectionneurs, une suite de gags écrits avec Delporte, et Jimmy Laventure sur un scénario de de la Royère chez Dargaud.

En 1984, il collabore avec Holde Lhoest à des émissions utilisant les ordinateurs graphiques (Télé-Chérie), tout en continuant Germain et nous avec Sergio Honorez dans Spirou. Parallèlement, Fred continue à jouer de la musique. En 1979, il crée avec Thierry Culliford et Bert Bertrand les Bowling Balls, et en 1985 Zinno, avec Jean-Pierre Hautier. Il participe à des émissions télévisées : Les Snuls en 1989 et J’aime autant de t’ouvrir les yeux (JAADTOLY) en 1994 avec Stefan Liberski sur Canal+ Belgique. En avril 1996, la première bande dessinée issue de leur collaboration Les aventures de petit Jules et pépé Jules paraît chez Casterman. En 2003, une intégrale en 4 tomes de Germain et nous sort au Lombard, suivi de Que du Bonheur ! avec Catheline Langendries. Jusqu’en 2011, Fred fait également partie du noyau du Jeu des dictionnaires/La Semaine Infernale. Entretemps, nés dans JAADTOLY sous forme de petits dessins animés minimalistes, Froud et Stouf sortent en BD d’abord chez Luc Pire puis chez Dupuis. Depuis 2008, Fred sort plusieurs albums avec Gilles Dal : Malaise vagal, Problèmes de connexion, 300 millions d’amis, Toi+Moi.org, Comment devenir Belge.

Depuis 2008, il s’occupe de la restauration des planches d’André Franquin. A partir des originaux quand c’est possible, il refait une mise en couleurs fidèle à ce que le maître aurait souhaité, sous l’œil bienveillant d’Isabelle Franquin. Fin 2013, Fred a quitté sa maison d’enfance (il était presque temps !) et l’a laissée à ses enfants pour vivre dans le cœur de Bruxelles avec son amoureuse Clémence, partageant avec elle le plaisir de peindre, dessiner, jouer avec les sons et les images et observer le monde qui les entoure.